OM, l'inaccessible rêve

Foot - C1 - 6e j.

OM, l'inaccessible rêve

Marseille a encore cédé contre le Real Madrid (1-3), fulgurant comme il sait l'être. Pourtant, Milan n'a pas gagné à Zürich (1-1). Ce sera encore la C3.
Marseille a encaissé six buts contre le Real Madrid en deux matches et se retrouve en Ligue Europa.(EQ)
Marseille a encaissé six buts contre le Real Madrid en deux matches et se retrouve en Ligue Europa.

Avec des si, Marseille en serait à sa troisième qualification consécutive pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Comme en 2007 et 2008, l'OM échoue en première phase en ayant la sensation que le Top 16 était là, à portée de main, pas si loin que ça. Quelques détails l'auront perdu, un manque de métier, des opportunités mal négociées, quelques centimètres sur telle ou telle action. Mais dresser pareil constat quatre fois en quatre matches ne relève pas du hasard. Encore battue par le Real Madrid, mardi au Vélodrome (1-3), après le 0-3 de l'aller, les faits sont brutaux pour l'équipe de Didier Deschamps. Elle n'aura pris qu'un point contre les deux légendes auxquelles elle disputait la qualification (1-1 à Milan) dans cette poule C. Insuffisant pour voir plus haut, alors que même Milan donnait le bâton pour se faire battre, longtemps mené et tenu en échec en Suisse (1-1).

Pendant cinquante minutes, l'OM réussit à créer les conditions de l'exploit. Il a senti Casillas à portée de main, dans un match devenu bourru et électrique par l'orgueil des deux équipes

Pour passer, exit l'improbable 3-0. Il aurait "suffi" de battre le Real. C'était envisageable mais Marseille n'a pas su forcer sa chance dans les trente derniers mètres, trop léger sur les derniers gestes. Tout s'est joué au coeur du match, grosso modo entre la 11e, moment de l'égalisation de Lucho après un superbe coup franc de Ronaldo (3e) (1-1) et le tournant de l'heure de jeu, qui vit le Real passer devant sur un but d'Albiol, à ras de terre, suite à un corner de van der Vaart (1-2). Pendant cinquante minutes, l'OM réussit à créer les conditions de l'exploit. Il a senti Casillas à portée de main, dans un match devenu bourru et électrique par l'orgueil des deux équipes et l'arbitrage mal maîtrisé de M. Stark. Le Real fidèle à lui-même, c'est-à-dire brillant sur une action et stupéfiant de légèreté sur le coup d'après, avait accepté un type de combat qui lui permettait de profiter de sa vitesse et de sa qualité technique sur des contres. Cela a suffi pour cueillir un OM incapable de maîtriser tous les paramètres en même temps.

Lucho, dans un deuxième tournant du match, s'est payé le luxe de tirer sur la barre le penalty du 2-2 à la 69e. Ce score aurait rendu la fin de rencontre bouillonnante. Au contraire, le Real a surfé sur le dépit phocéen, accentué par la sortie de Niang pour blessure à l'épaule gauche (64e). Quand Benzema, entré dans ce contexte là, frappa à côté lors d'un duel tout cuit avec Mandanda (84e), c'était la dérouillée qui menaçait. Ronaldo avait signé le but du 3-1 en profitant d'une mésentente Diawara - Mandanda (80e). Marseille va disputer la Ligue Europa pour la cinquième saison consécutive. Le Real sort des poules de la C1 pour la treizième fois en treize saisons. La routine a prévalu. Un rêve est passé. Il était un peu déraisonnable. Dans toutes ses imperfections, le Real avait eu six occasions franches de breaker avant le but d'Albiol. Marseille, aucune digne de ce nom.

LES TOURNANTS DU MATCH

11e : Mené 0-1 après un début de match difficile, l'OM marque sur sa première occasion, un débordement de Taiwo, suivi d'un centre sur Brandao dont la tête échoue sur Arbelola. Le défenseur dégage sur Lucho qui marque à huit mètres du but (1-1).
60e : Albiol reprend du gauche, au ras du poteau, une déviation de Pepe après un corner de Van der Vaart. 2-1 pour le Real Madrid.
66e : Casillas stoppe Niang avec un tacle de défenseur sur le côté gauche de sa surface. Niang hurle de douleur en se tenant l'épaule et sort. Penalty et carton jaune pour Casillas. Lucho prend le gardien à contre-pied mais son ballon heurte la barre. L'OM lâche l'affaire.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site