Résumé L1

Bordeaux en mode C1

Comme chaque lundi, retrouvez notre bilan de la journée de Championnat, les petites histoires et les grandes tendances qui nous font déjà saliver avant le week-end prochain, marqué par un capital Lyon - Bordeaux. Deux équipes qui ne sont pas exactement dans le même état de forme...
Gourcuff a reculé d'un cran pour céder le poste de meneur à Plasil, qui a marqué l'unique but face au PSG.(Reuters)
Gourcuff a reculé d'un cran pour céder le poste de meneur à Plasil, qui a marqué l'unique but face au PSG.(Reuters)

Bordeaux, une solution en plus

Vainqueur du PSG (1-0) sans réaliser le meilleur match de sa saison et plus que jamais leader (quatre points d'avance sur Montpellier), Bordeaux offre, en ce moment, un visage très nettement inspiré de la Ligue des champions. Exit le 4-4-2 en losange : même en L1, Blanc privilégie désormais le 4-2-3-1. Samedi, il a été caractérisé par une vraie innovation, le placement de Gourcuff très en retrait, aux côtés d'Alou Diarra, derrière Plasil, qui avait assuré l'intérim pendant sa blessure en position de meneur de jeu. Résultat, le Tchèque a marqué. Bordeaux, équipe décidément en mouvement.

Lyon sombre contre sa bête noire

Frau à la lutte avec Pjanic

Décidément, Jérôme Seydoux doit maudire son frère Michel. Depuis que les deux hommes sont respectivement actionnaire de l'OL et président de Lille, le club nordiste est devenu la bête noire des Gones. Sur les dix derniers matches entre ces deux équipes, le bilan est largement favorable aux Dogues : cinq victoires, deux nuls pour trois défaites. Ils ont surtout enchaîné dimanche leur troisième succès d'affilée (3-4), après ceux de mars dernier, le 3-2 en huitièmes de finale de la Coupe de France et le 2-0 en Championnat. Série en cours.

Les bonnes rentrées de Marseille

Valbuena a l'habitude

A Marseille, ils sont quatre à se bagarrer pour une place : Valbuena, Ben Arfa, Koné et Abriel. Encore énorme samedi soir contre Nice (victoire 3-1), l'ancien Lorientais a vu deux de ses concurrents briller, lorsqu'il a reculé d'un cran après la sortie d'Edouard Cissé. Mathieu Valbuena s'est signalé en étant à l'origine du but de Lucho Gonzales, tandis que Baky Koné a clos la marque en fin de match. La profondeur de banc de l'OM était un sujet d'inquiétude depuis la défaite à Lens (0-1). Les réservistes ont envoyé un signal beaucoup plus positif cette fois.

La première de Grenoble

Grenoble la tient enfin

Grenoble attendait ça depuis le 18 avril : gagner enfin un match de L1. Les hommes de Mécha Bazdarevic, qui ont enchaîné une terrible série de onze défaites en début de saison, ont remporté leur première victoire de la saison contre Toulouse dimanche (1-0). De quoi donner davantage le sourire au coach isérois, dont la formation enchaîne un troisième match sans défaite en Championnat : «C'est une première victoire qui nous fait énormément de bien. On a retrouvé cet état d'esprit qui faisait notre force la saison dernière. Si on continue comme ça, on peut avoir une petite chance de nous en sortir.» Des dires confirmés par son homologue de Toulouse, Alain Casanova : «Grenoble a le niveau pour se maintenir, c'est une équipe qui joue mieux que l'an passé.» Neuf points à combler, quand même.

Auxerre n'avance plus

Pas de coup d'arrêt à Auxerre

Leader fringant il y a deux journées, Auxerre, qui restait sur une série impressionnante de sept victoires de rang en Championnat, vient d'en commencer une autre, beaucoup moins glorieuse. Contre Nancy (1-3), les Bourguignons ont perdu leur deuxième match consécutif. Les absences de Jelen et de Pedretti y sont forcément pour beaucoup, comme l'a reconnu Jean Fernandez, l'entraîneur de l'AJA: «Enlevez à n'importe quelle équipe deux de ses meilleurs joueurs, et cela devient compliqué.»

Boulogne a du coeur

Boulogne s'est réveillé

Six cartons jaunes, un rouge et un but contre son camp en début de match. Malgré ces coups du sort, Boulogne-sur-mer a puisé dans ses ressources pour retourner une situation compromise contre Lens, au cours d'un des innombrables derbys du Nord de la saison. Réduits à dix, les Boulonnais ont inscrit deux buts, pour s'imposer (2-1), ce qu'il n'avait plus fait depuis douze rencontres. Un succès qui permet aux hommes de Laurent Guyot de revenir à trois points de Saint-Étienne, premier non relégable.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site